Continental et l’e-mobilité

Voici une traduction partielle du dernier communiqué du groupe Continental Pneus, malheureusement disponible en anglais ou en allemand seulement, qui nous éclaire sur le rôle avant-gardiste que l’équipementier veut jouer dans un univers automobile en mutation.

Comme tout expert vous le dira, les voitures électriques vont jouer un rôle essentiel dans la préservation de notre mobilité dans le futur. C’est non seulement un mode de déplacement respectueux de l’environnement (en se révélant un moyen efficace de réduire la dépendance envers les ressources combustibles) mais c’est aussi une façon sûre de préserver notre santé (en minimisant les émissions de substances polluantes nocives).

Voilà pourquoi, en 2009, le gouvernement fédéral allemand a approuvé le « Plan national de développement pour l’électro-mobilité ». En 2020, on envisageait que plus d’un million de véhicules électriques circuleraient sur les routes allemandes. Or, à la fin de Novembre 2014, on en comptait seulement 12 156, selon l’autorité Federal Motor Transport.

Pourquoi si peu ? Peut-être parce que les véhicules « vert » ont encore une image très écologique, peut-être trop pour le pilote allemand chez qui l’argument émotionnel n’a pas eu l’impact escompté. C’est ce que les chiffres confirment : selon le sondage Continental Mobilité 2015, 72% considèrent que les voitures toutes électriques ont une image « environment friendly », 67% y sont sensibles mais voilà ce qui leur manque …
– Pour 26%, le plaisir de conduire
– Pour 26%, un design attrayant,
– Pour 23%, la sportivité.
Autre facteur qui décourage les automobilistes allemands de se procurer une voiture électrique, le prix.

Pionnier de l’e-mobilité

12000 … ce chiffre peut sembler faible à première vue, mais il dissimule une vérité plus large. Certes, la voiture électrique souffre d’une image négative toutefois le système de motorisation électrique tend à se propager. Il n’y a qu’à considérer le cas des véhicules hybrides, qui combinent combustion et système électrique. Des fabricants comme Porsche ou Ferrari ont largement dépassé le nombre de 100 000 avec leurs modèles hybrides et ce seulement en Allemagne. On estime que d’ici 2025, leur part de marché actuelle de 4% devrait passer à 20%. En effet, la solution hybride a de quoi séduire : le rapport coût/bénéfice est intéressant et oriente progressivement l’automobiliste vers la conduite électrique.

Continental joue un rôle de pionnier dans la croissance dynamique de la mobilité électrique autant au niveau des pneus qu’au niveau du système d’entraînement. C’est d’ailleurs en 2003 que Continental a présenté son 1er système hybride répondant aux standards européens, forcément accompagné d’une ligne de pneus spécialement conçus pour les véhicules hybrides. Le pneu Econtact se retrouvait déjà sur de nombreuses voitures hybrides en 2011, en 2012 il équipait la Twizy de Renault, pour sa part entièrement électrique. En 2013, il était présenté aux iF Design Award. Autre évolution notoire : l’an dernier, la firme culte dans le domaine de l’électrique, Tesla, a conclu un partenariat avec les pneus Continental, équipant notamment la Tesla Modell S, 1er véhicule de son segment avec une autonomie de 500 kilomètres. Et aujourd’hui, la BMW ActiveHybrid 5, le Porsche Cayenne hybride, l’Opel Ampera et Lexus LS 600h roulent en Continental. Et que dire de la Audi R8 e-tron …

 

Audi R8 e-tron – photo de Continental Tire

Tesla P85D – photo de Continental Tire